Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 20:31

En entrant dans l'enceinte, sur la gauche, à la suite de quelques mètres de clôture, un local qui avait dût être de petites écuries  était aménagé en cuisine, du même côté s'étendait un bâtiment tout en longueur qui abritera le 1er peloton, ainsi qu'un local plus modeste mais plus propre, servira de mess aux sous officiers. Sur la partie de droite à la suite d'une autre partie de clôture, s'étirait une suite de bâtiments accolés qui avait servi sans nul doute à abriter des animaux et du matériel agricole , et qu'occupèrent la centaine de chevaux de l'escadron. Sur la partie centrale on trouvait là une maison de maître, grande, propre, avec de nombreuses pièces. Elle était cernée sur le devant et sur la côté gauche d'un muret en maçonnerie surmonté d'une haute grille en fer forgé. Le petit jardin en friches, où quelques lauriers roses et autres petits arbustes végétaient, avait dût être agréable car on y voyait encore de belles allées bien dessinées et dallées de grands carreaux jointoyés. Un magnifique oranger au milieu d'un parterre promettait une belle récolte d'oranges encore vertes, un peu plus loin un genre de palmier, manquant d'entretien, bravait le soleil. Avec un peu d'imagination cet ensemble donnait à ce jardin un petit air exotique. Un  portail métallique, solide, permettait d'accéder au perron de la maison par une large allée carrelée. Deux grandes marches et un palier constituait le perron, où une porte d'entrée classique s'ouvrait sur un couloir, dallé de carreaux hexagonaux de couleur brique, qui séparait carrément la maison en deux parties et conduisait à une autre porte de service sur la façade opposée. Cette ouverture s'ouvrait sur une grande cour intérieure autour de laquelle s'élevait d'importants bâtiments de ferme et un grand pigeonnier. L'ensemble était aménagé en dortoir  où logerait le 2° et le 3° peloton. Le pigeonnier serait occupé par le radio de l'escadron avec son matériel et servirait de mirador pour surveiller la plaine. Cette cour était accessible par un large passage libre entre la maison et le mess des sous-officiers qui avait sûrement servi à la circulation des animaux et au charroi des récoltes. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche