Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 octobre 2008 4 09 /10 /octobre /2008 16:39
C'est Marie Chantal de Bouffémont , donc de la haute, pas trés belle et ne faisant rien pour s'arranger. Dix huit ans , toutes ses dents mais trés coincée, fuyait les garçons et refusait les sorties , tout à fait partie pour faire une vieille fille.
Sa mère l'ex comtesse du Mortier de la Batisse, commence à s'inquiéter, non pas qu'elle voudrait voir sa fille courir le guilledou mais elle aimerait bien voir quelques garçons de ses amis lui tourner gentiment autour.
 Enfin la famille de Bouffémont est invitée au mariage de la fille d'un de leurs amis le vicomte et la vicomtesse du Tremblay.
Marie Chantal que tout de même, malgré sa pruderie, commence à ressentir certains émois, bien de son âge,décide de s'attifer au mieux et de suivre ses parents.
La fête est grandiose , la bénédiction nuptiale est donnée aux futurs époux en l'église du Tremblay les Gonesses au son d'une musique s'apparentant au son du décollage d'un Airbus sur les piste de Roissy toutes proches.
Charles Antoine Du Gontier, grand garçon de 22 ans, boutonneux à souhaits, et diplôme de science Po en poche , remarque Marie Chantal que sa gaucherie intrigue.
Après le repas somptueux à l'auberge des trois canards, les convives sont invités à s'encanailler sur des musiques populaires valses, polkas, tangos, javas etc...
Les premiers pas de danse de nos deux jeunes gens trés éloignés l'un de l'autre, sont un peu difficiles, mais leur rapprochement  devient rapidement proportionnel au déroulement de la soirée pour se terminer collé serré à cinq heures du matin.
Marie Chantal  toute émoustillée s'endormit ce matin là d'un sommeil léger peuplé de rèves fantasques  dont l'un d'eux où elle voyait Léon, le jardinier, uriner sur le massif d'hortensias, lui attribuant un sexe énorme, ressemblant à celui de l'alezan pur sang de son père.
Bref ils se marièrent trois mois plus tard. Leurs premiers rapports ne furent pas trés faciles, Marie Chantal mis quelques temps avant d 'apprécier  ces ébats charnels. Charles Antoine lui était plutôt sensuel et chaque soir demandait .
- Très chère! voulez-vous que nous fassions l'amour, la plupart du temps elle disait oui, mais un soir où il la sollicitait elle lui demanda un peu plus tendrement:
- Chéri! ne pourrions nous pas changer ces mots ," faire l'amour" que je trouve vulgaires, par une autre phrase, il faudrait quelque chose de plus banal, un peu domestique peut-être.
Après moult réflexion, ils décidèrent d'un commun accord d'appeler cela " faire tourner la machine à laver."
Tout allait pour le mieux quand un soir, Charles Antoine, qu'un jolie étudiante en mini-jupe et string indécent, avait un peu allumé se trouva naturellement trés "inspiré" au moment du coucher, trés prévenant il demanda:
-Très chère voulez-vous que nous fassions tourner la machine à laver?
- Non Charles Antoine, vous êtes gentil mais j'ai une migraine effroyable.
La dessus Charles Antoine se retourne et tente malgré tout de s'endormir. Mais au milieu de la nuit il est réveillé par la main de Marie Chantal qui s'est aventurée vers le service trois pièces de son mari et qui demande.
- Chéri cela va mieux maintenant, je veux bien faire une petite machine à laver.

- Désolé, trés chère, je n'avais qu'une petite lessive à faire, je l'ai faite à la main. 
               

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche