Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 16:32

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le peuple français sent bien que cette dérive de l'actuel pouvoir vise à transformer la société dans laquelle il vit. C'est bien pour cette raison qu'il est sensible aux affaires d'appartements de fonctions ministériels (utilisés à de mauvaises fins?) de Fadela Amara ou Christian Estrosi. Qu'il est scandalisé par les 9500 euros pour une mission inutile de Christine Boutin. Qu'il est outré par les 12 000 euros de frais de cigares partis en fumée dans les bureaux de Christian Blanc. Parce que loin d'être anecdotique, tout cela est révélateur de ce qu'est le régime actuel : un petit monde de privilégiés qui se sert, et les copains avec, en asservissant le monde du travail pour ne « pas inquiéter les marchés ». Et tout bien considéré, le peuple français, qui souvent ne sait pas ce qu'il veut, semble, en l'espèce, ne pas vouloir de ça.

Zola! Reveille-toi! On va avoir besoin de toi!

 

Commentaire: Je vous invite à lire l'article complet de Bruno Roger Petit sur le post dont la fin ci-dessus vous donnera un aperçu.

Utopique! me direz-vous, pas tant que ça, Démagogique encore moins! La vision de ce journaliste est au contraire trés réaliste. Loin de le comparer à notre Zola national, je pense que si  ses confrères, dits d'opposition s'il en reste, adoptaient le même réalisme, sans en faire une doctrine, nous aurions encore quelques chances d'abattre ce régime par les urnes.

Mais il faut bien reconnaitre que les quelques contestataires (médiatiques) sont en cours de muselage systématique ( voir Guillon, Porte, les guignols etc...) les supports qui virent leur cuti comme France inter , libération, le Canard etc... Plus rien ne résiste à l'argent, dont le pouvoir se sert pour acheter tout ce qui risque de lui nuire , tout ce qui risque de le gèner dans la conquete d'encore plus de pouvoir, tout ce qui peut contribuer à la destruction de nos structures sociales , gagnées par plus d'un siecle de luttes , souvent , par de violents combats ( 1936, 1947, 1968 etc..) foulées aux pieds aujourd'hui par une bande de privilégiés insatiables.

Au college technique dans les années cinquante, nos profs nous inculquaient , nous conseillaient que rien dans le monde  du travail se s'acquiert sans luttes, que notre vigilance  devait etre toujours en alerte par rapport au capitalisme , à la guerre, aux patronat exploiteur,ou paternaliste, à la dictature militaire , raciste ou  réactionnaire  , la monarchie  qui peut toujours se réveiller. Bref notre République à déjà eu tant d'ennemis, elle en a toujours autant, la patrie des droits de l'homme n'est déjà plus que l'ombre d'elle même aussi il nous faut serrer les rangs er surement se préparer à se battre dans les prochains mois pour préparer dans l'unité Républicaine les prochaines échéances électorales. JG.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

commentaires

Le Mousquetaire des Mots 26/06/2010 08:22



Bonjour Jean-Georges,


La muselière est une pratique antique, surtout au niveau de la presse. Il este encore quelques frondeurs, mais de moins en moins de journalistes résistent
aux pressions exercées : ils dépendent de plus en plus de groupes friqués (cf. Le Monde quasi en dépôt de bilan et que se disputent deux repreneurs potentiels). La presse étrangère bouscule
davantage le pouvoir en place et ne se gêne pas pour moquer le "régime" actuel. Moralité : il faut lire cette presse-là pour être vraiment informé.


Les "affaires" sortent les unes après les autres, et je crains que ce ne soit pas fini. Mais quel est le but recherché réellement puisque de tous temps ces
pratiques ont toujours existé ? Un "Monsieur Propre" orchestrerait-il tout cela ? Histoire de se présenter en 2012 comme étant le candidat idéal ?



fusette2 18/06/2010 10:49



Remarquable article...dont bien évidemment je partage l'esprit..



Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche