Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2013 6 18 /05 /mai /2013 22:52


Le pronostic vital du service public est engagé

 

Vendredi 17 mai  venant de changer de voiture je me précipite à la sous-préfecture pour l'établissement de ma nouvelle carte grise.

 

Juste avant de pénétrer dans la partie de ce noble établissement je constate que juste en face un magasin qui, habituellement, offrait ses services pour fabrication et pose de plaques d'immatriculation a rajouté à grand renfort de publicité sur sa façade, ses nouveaux services: Etablissement de cartes grises,  et constitutions de dossiers pour carte grise.

 

Je savais que cette pratique existait, mon garagiste le faisait même si vous n'achetiez pas de voiture chez lui.

 

Naturellement l'air de rien je me dis qu'avec une telle enseigne en face la sous-préfecture c'est malin mais que moi je fais encore confiance au service public et que je n'irai pas me faire avoir là dedans.

 

Je pénêtre dans l'établissement vers les 10h. pensant qu'à cette heure je n'attendrai pas mon tour très longtemps. Hélas, à peine franchi la porte une file d'attente au seul guichet de ce service, une file, d'abord droite, d'une quinzaine de mètres qui s'allongeait d'autant en sinuosités désordonnées à travers les sieges de la salle d'attente. Je prends la queue et le type devant moi me dit nous sommes au moins  trente à attendre je ne suis pas sûr de passer aujourd'hui.

 

Après quelques minutes je me dis que je suis au moins là jusqu'à 13h. ( heure de fermeture.) et attendre ensuite jusqu'à lundi si je n'arrive pas à passer avant.

 

Finalement je ressort et m'empresse d'aller voir le jeune homme qui tient ce magasin. Personne en attente au comptoir il me dit cela va vous coûter en plus du prix de la carte grise, 30 euros auquels si vous le souhaitez il faudra ajouter 35 euros de plaques d'immatriculation et 5 euros pour la pose.

 

J'ai payé mes 70 euros et cinq minutes plus tard je partais avec une carte grise provisoire ( je recevrais la définitive lundi ou mardi) et mes plaques d'immatriculation en place.

 

La bienséance de notre service public aurait voulu qu'un deuxieme guichet soit ouvert d'autant que ce service ne fonctionne que le matin jusqu'à 13h. Quand j'entends nous rabacher tous les jours que le service public coûte trop cher alors que c'est le même foutoir pour la santé, la sécu, le pole emploi etc..! Je me dis que les jours de notre " beau" service public est sous perfusion et je crains qu'un de ces jours il y ait un illuminé qui décide de le débrancher. JG.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

commentaires

LOUANCHI 11/08/2013 09:56


 



HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net

LOUANCHI 11/08/2013 09:51


 



HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE

lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012
sur radio-alpes.net

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche