Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 16:13

Commentaire: L'équipe de france de foot s'entraine déjà pour le mondial en jouant aux ......boules!

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
18 avril 2010 7 18 /04 /avril /2010 16:30

tulipes 033tulipes 035tulipes 032

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
16 avril 2010 5 16 /04 /avril /2010 11:58

 

 

 

Sans commentaires.

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
13 avril 2010 2 13 /04 /avril /2010 22:36

 

 

Rachida, Carla, Nicolas : Elysée parano

Bénédicte Charles | Mercredi 7 Avril 2010 à 11:52 | Lu 43358 fois


Comment une rumeur lancée un beau matin devant la machine à café peut-elle se changer en une «tentative de déstabilisation» du président et un lynchage de son ex grande copine et ministre de la Justice Rachida Dati? C'est simple : il suffit d'un soupçon de paranoïa. Ça tombe bien, Sarkozy n'en manque pas. Récit d'une machination (à café).



Au début, l’affaire ressemblait à un scénario de sitcom sentimentale mâtinée de téléréalité, façon « Le loft de l’amour » :
« Résumé des épisodes précédents : Carla-Pamela et Nicolas-JR forment un couple exceptionnel. Il est super intelligent, elle est super belle. Imaginez un peu quand ils feront des enfants ! (certes, il y a toujours le risque que les marmots en question héritent de l’intelligence de maman et de la beauté de papa, mais bon, on ne va pas chipoter). Seule ombre au tableau : Rachida-Sue Ellen. Elle aime Nicolas-JR en secret depuis toujours. Lorsqu’il s’est séparé de Cécila-Ewing, elle a cru son heure arrivée. Mais non. Il lui a préféré la sulfureuse Carla-Pamela. Depuis, Rachida-Sue Ellen a juré de se venger et de faire tout son possible pour briser ce merveilleux ménage.

 

 

 

Mais c’était avant. Car maintenant, l’affaire de la rumeur ressemble plutôt à ça :


(Dessin Louison)
Commentaires: Décidemment, les journalistes sortent de leur mutisme, cela fait le 2° papier que je lis venant d'une d'une femme - c'est a croire que les journaleux (hommes) seraient plus naïfs que les femmes- naïfs pour être poli"
Bénédicte Charles sur Marianne2, marche dans les pas de Camille Lorens de Libération, article résumé hier sur ce même blog.
Certes le style est différent mais aussi percutant, on y devine des sentiments que seule une femme peut distiller, et j'avoue que l'épisode empreint de "Dallassitude" m'a bien fait rire.
Plus sérieusement je me souviens d'une récente époque où ,lorsque Ségolène Royal avait été cambriolée à son appartement Parisien et déposé une plainte, les médias et les Lefevre et autre joyeux drilles ( muets aujourd'hui d'ailleurs) n'avaient pas hésité a traitér la présidente de Poitou Charente, de Parano bonne à enfermer en établissement psychiatrique. Les mêmes guignols n'avaient pas hésité non plus à colporter des insinuations plutôt malsaines sur Ségolene et François Holande au moment de leur séparation.
La chanteuse " à voix" et son agité du bocal voudraient aujourd'hui que les médias et le bon peuple s'appitoient sur son sort alors que c'est eux mêmes qui allument les pétards pour faire diversions et que ça leur péte à la figure. C'en presque devenu une pantomine. Tout cela n'empêche pas " c'est moi qui fait tout" de s'occuper des retraites , des jeux en ligne, des maisons à démolir, des enseignants, des réformes territoriales etc...! 
Lisez cet article en ligne sur Marianne2 ça vaut le coup - certaines journalistes ont du talent- JG.
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
12 avril 2010 1 12 /04 /avril /2010 21:21
Politiques 12/04/2010 à 00h00

Portrait de Sarkozy en phobocrate

8 réactions

Par CAMILLE LAURENS Ecrivaine

Si Sarkozy était une maladie mentale, ce serait la paranoïa. Tous les symptômes l’attestent, du plus banal au plus inquiétant. Ainsi, il a une très haute idée de lui-même, supporte mal la contradiction et se montre extrêmement susceptible. Sa persécution est sans limites et les offenses
Commentaires: Sur "Libération3 ce jour un portrait de Sarko génialement distillé. par Camille Laurens ( ecrivaine) page 26. Je reprend certains passages croustillants.
- Sa persécution est sans limites, et les offenses dont il s'estime victime sont exponentielles.
- Un badeau refuse de le saluer ... c'est un connard!
- Un autre crie ... ""Je te vois!  C'est un délit?
Il se méfie de ceux qui constituent son électorat, tout le monde est suspect , les parents incompétents, les enfants d'être délinquants, les chercheurs de se la couler douces dans les labos où" il fait chaud et y'a de la lumière"   les ecrivains des grandes gueules, les bébés de la mauvaise graine!  etc.
Au contraire les amis bénéficient de privilèges  régaliens et leurs villas sont protégées des méchants au frais du contribuable- Le paranoïaque aime montrer son pouvoir " je ne supporte pas qu'on s'en prenne à mes amis", parce que ce sont mes amis"
Il a peur de tout ce qui pense , de tout ce qui lui échappe, il ne veut voir qu'une seule tête sinon il la coupe surtout si elle dépasse la sienne.
Sarkozy isole. La peur divise afin de mieux régner. Elle sépare la société en unités hostiles qui se soupçonnent du pire .../.. Feignants de comprendre leurs peurs, il les alimente, l'idée force étant de créer une " bonne insécurité"  " la peur doit changer de camp"  dit son conseiller. Mais la voilà partout.
Tout cela est le fondement des dictatures. ...:...
Cependant une socièté se juge à la manière dont elle traite ses fous. Si nous le sommes tous avec Sarkozy, trouvons nous un traitement commun, un remède humain, une thérapie nationale.
 - Je n'ai choisi que quelques passages de ce papier mais si vous trouvez un exemplaire de Libé du 12 avril. Lisez cela ça vaut son pesant d'écriture.JG.
 
 
 
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
11 avril 2010 7 11 /04 /avril /2010 21:07

Pierre Moscovici: «Une ambiance de fin de règne» autour de Sarkozy

Pierre Moscovici, le 1er juin 2008 à Paris
Pierre Moscovici, le 1er juin 2008 à Paris/Jean Ayissi AFP/Archives

Commentaire:

Ne vendez pas la peau de la bête avant qu'il soit battu à plate couture.

Je rappelle seulement que  le monarque est en train de prendre des décisions, entre autre de lui permettre de régner en maitre sur 95% des médias.

Chacun connait la nouvelle , ( ce n'est qu'une rumeur) mais il semble que le nabot est prêt à nommer un des ses potes du Fouquet's - Bompart ,d'Europe1- comme patron de France Télévision. 

Même pas le temps d'attendre la fin du contrat de De Carolis - qui prend fin en Aout - c'est dire si c'est urgent de nous gaver un peu plus de ses images de propagande dont certains pays extrémistes n'oseraient même pas appliquer.

Dans les prochaines semaines il ne suffira pas ( Mr Moscovici)de constater les divisions de la droite, il ne suffira pas de tirer à boulets rouges sur la Sarkosie and cO, pas plus que d'approuver les bons mots de Villepin, Juppé, Raffarin, Copé etc.. Il va falloir que Solférino commence sérieusement à expliquer à la gauche et aux socialistes en particulier ce que le parti a pondu comme programme, et comment il va être appliqué.

Car pour l'instant je rappelle que mis à part quelques discours perso et récents de Vals, Montebourg, Fabius, Hamon etc... Personne n'aborde le programme sur lequel les militants vont devoir se prononcer, personne n'explique aux socialistes de base ce qui les attends en 2012, voir avant ,en cas de vacance du pouvoir actuel , ce qui peut arriver.

Serait -il possible que chacun prenne la mesure de la catastrophe qui se prépare quoiqu'il arrive , il me semble que dans l'état actuel de la désespérance des français tout peut arriver.

L'individualime , le communautarisme, est en train de prendre des proportions dramatiques, chacun se bat dans son coin pour défendre ses idées, son emploi, etc.. à l'image en ce moment des sinistrés des Charentes et de Vendée, des producteurs de lait, des éleveurs de porcs, des céréaliers, de la Ratp, des retraites des enseignants , du pôle emploi, et j'en passe.  Les manifs ne font plus recette, les marches silencieuses, les greves à 15% tout cela ne sert à rien si nous sommes dispersés et que chacun se moque des problèmes de son voisin, nous préparons le siege du petit homme en 2012 ou bien, quoiqu'ils en disent ,celui d'un de ces potes.

Tant que chaque direction de partis de gauche ne se mettront pas ensembles autour d'une table pour élaborer un programme " COMMUN" , laissant un peu l'égo de chacun de coté- Désignant rapidement de façon " DEMOCRATIQUE " avec leurs militants un homme ou une femme comme candidat unique de la gauche, rien ne sera possible.

Ne vous y trompez pas, la droite aujourd'hui, fait tout et n'importe quoi toujours en mal pour le peuple de gauche en général, mais ne pensez surtout pas que ceux qui profitent des largesses du pouvoir actuel prendront demain une carte au PS ou au NPA, alors pourquoi les épargner, pourquoi essayer de les amadouer en faisant des discours de centriste , des baratins de réac,. Non! là vous vous mettez le doigt dans l'oeil, car eux ils ne vous feront aucun cadeau si nous avons la chance d'installer un gouvernement de gauche, gauche , si nous les privons ( comme il faudra le faire) de leurs privilèges,de leur corruption, de leurs montagnes de fric dont ils ne savent que faire si ce n'est de gaver quelques banquiers et actionnaires. Pour investir dans une modernité raisonnée, une écologie sans tabou, une sécurité des citoyens améliorée, un enseignement digne d'un Etat moderne nous devrons tous ( le peuple) parler la même langue , leur imposer aussi notre façon de gouverner, faire fi des 10 ou 15% de privilégiés qui pompent joyeusement notre pouvoir d'achat, qui nous imposent des lois absurdes, et pillent sans vergogne la République. JG.

 

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
9 avril 2010 5 09 /04 /avril /2010 21:55

 

 

Robert Lubanski (M1).jpg

 

 

Rappel : "Et sans attendre la réponse de l'homme, s'appuyant sur son épaule elle commença à se déchausser.

 

 

Le fantasme du porche… suite - 

 Sous la porte cochère, l'amour, le vrai.

 

Amélie, c’était son prénom, hésita encore quelques secondes, puis elle sourit, elle pensa furtivement à Gérard, son copain depuis deux ans, qui devait être rentré, comme d’hab’ il n’aurait même pas fait les courses, elle était certaine qu’il était encore sur sa console à tenter de battre le record du monde de je ne sais quel jeu idiot.

Elle balança sa chaussure droite d’un léger coup de pied vers le mur d’en face et, libérant sa main gauche de l’épaule de l’homme, elle entreprit de poser le deuxième escarpin. Sans réfléchir elle esquissa un quart de tour savant qui la positionna naturellement face à Domingo – c’était le prénom de l’homme -. Ce dernier , un maçon portugais fuyait chaque soir l’appartement du second étage pour venir ici fumer une cigarette. Sa grenouille de bénitier de femme ne supportait plus rien, ni cigarette, ni les matchs de Benfica, ni le vinho verde qu’il affectionnait, et quand aux fredaines conjugales, c’était la plupart du temps «  l’hôtel du cul tourné ». Aussi dans son survêtement sa virilité, d’homme du Sud,  se réveilla brutalement et, n’osant à peine croire à sa bonne fortune, de son bras droit il enlaça timidement la taille sensuelle qui s’offrait ainsi, la plaquant lentement  et,contre lui.

Ensuite tout alla très vite, son baiser ne surprit pas Amelie, elle l’aida même, car elle comprit qu’il n’avait pas trop l’habitude. Par contre, ses mains remontant sa jupe courte, eurent tôt fait d’atteindre sa croupe ferme et tendue. Amélie frisonna de plaisir quant elle sentit  sur ses fesses les grosses mains calleuses du maçon s’insinuer dans l’élastique de son string qui ne resista pas longtemps et claqua au troisieme assaut.

Elle eut, furtivement une pensée pour son string tout neuf c’était celui avec des petits cœurs multicolores,* elle se dit «  et puis merde ! Gérard m’en paiera un autre ».

Maintenant c’est elle qui prenait l’initiative , le survêtement ne l’empêchait pas de sentir l’exitation virile du portugais et, n’écoutant que son émoi, elle laissa aller sa main droite  d’abord à travers le tissus, puis très vite osa la plonger à l’intérieur du vêtement, ce geste l’électrisa lui provoquant un picotement singulier dans les parties les plus intimes de son corps. Domingo grogna de plaisir.

Elle n’en revenait pas, elle l’avait même guidé jusqu’à sa destination. Maintenant elle gémissait de bonheur, le balancement désordonné et rapide que lui imprimait Domingo l’envoya très vite dans un paradis peuplé de fleurs et d’étoiles multicolores, lui arrachant de petites plaintes mesurées d’animal malheureux.

Domingo avait un peu ralentit,reprenant son souffle  semblait rester sur sa faim. Amélie les jambes nouées dans le dos de l’homme depuis le début posa la droite à terre et la gauche sur le petit banc.

Le portugais reprit, Amélie qui commençait à se détendre comprit que ce n’était pas fini, au début elle n’aima pas trop, puis les assauts de Domingo prenant une allure de galop, elle sut qu’il y aurait un deuxieme service – Ah ! ça la changeait de Gérard qui expédiai ça en quelques minutes la laissant presque toujours aux abois.

La déferlante arriva sur le couple, quand Domingo enfonça ses doigts ronds sur le fessier rebondi d’Amelie en grognant quelques onomatopées dans sa langue natale. Pour elle, elle eut l’impression que son corps entier en apnée, roulait sous la vague écumante, remontait dans le rouleau la jettant sur le sable complétement vidée, alanguie, mais tellement heureuse.

Assise sur le banc, encore tremblante, Amélie remettait ses chaussures, en se levant elle embrassa Domingo très fort sur la joue, tira sur sa robe,  et à ce moment là la fenêtre du deuxieme étage s’ouvrit et une voix féminine appela.

- Domingo, tu as vu l’heure qu’est ce que tu fais, tu n’as pas fini de fumer tes cigarettes, tu seras content quand tu auras attrappé le cancer.

Amelie attendit que la fenêtre se referme en ramassat les restes de son string elle repartit dans la nuit, comblée, sans un mot. Après quelques pas elle se mit à fredonner des bribes de la chanson de Souchon « le baiser » : nananana ! nananana ! « 

- «  Si la vie est un film de rien

-     Ce passage là était vraiment bien

-     Ce passage là était bien

-     Elle est repartie… nananana ! nananana ! JG.

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 22:24

Pronostic Bordeaux - Lyon Pronostic Bordeaux - Lyon

Pronostic Bordeaux - Lyon

Large vainqueur à l'aller, Lyon a toutes les cartes en mains. Mais gare à la réaction de Bordelais vexés.

Jeux en ligne: le Parlement sous la loi du Fouquet's

Rarement un texte aura été discuté dans de telles conditions. Après l'avoir enterré pendant des mois, le gouvernement a précipité l'examen du projet de loi sur la libéralisation des jeux en ligne. Mardi 6 avril, les députés de la majorité n'ont pas eu le droit de déposer des amendements, tous ceux de l'opposition ont été repoussés. Objectif: obtenir la législation des sites en ligne avant la Coupe du monde de football le 11 juin. Résultat: toutes les contraintes, tous les encadrements, les contrôles ont été supprimés. Même les sites illégaux se voient légalisés sans encourir la moindre punition.

Commentaire: Sur le fond cette affaire ne me prend pas la tête, oui! je regarde certains match de foot, je soutiens comme ça quelques club, mais bon ça ne va pas plus loin, et surtout je ne joue pas aux jeux de pronostics . Par contre sur la forme il y aurait tout de même a dire. Tout d'abord il y a beaucoup d'autres sujets mille fois plus importants à traiter que la légalisation des jeux en ligne au parlement , d'autre part cette précipitation à voter une loi sans garde- fou, sans controle, il y a là quelque chose de malsain.  Ca sent effectivement la collusion, les cadeaux à quelques potes, il y a là aussi, me semble t-il une source de financement plus ou moins occulte de partis politiques, ou de clubs de "chevaliers de la table carrée " . J'y verrai bien aussi un moyen intelligent de blanchir quelques millions de dollars, voire d'euros pas trop cleans à l'occasion. Mais je dois faire fausse route, nos gouvernants sont des élus honnêtes, ce ne doit être que pour le bien du peuple, en ce moment ils font tout ce qu'il faut pour cela en douteriez-vous ??JG.

  Un petit rajout de dernière minute pour les amis du Fouquet's

. Une loi qui sert des intérêts privés ?
Pour Gaëtan Gorce, le vote de la loi ne se fait qu'"en faveur de certains opérateurs de paris" évoquant un "contexte malsain".

Parmi ces sociétés de jeux, PokerStar, dont le directeur général est... Alexandre Balkany, fils de Patrick, député UMP. Gaëtan Gorce avait d'ailleurs interpellé Patrick Balkany à ce sujet à l'Assemblée. Des échanges repris sur le blog du député PS

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
6 avril 2010 2 06 /04 /avril /2010 20:15

 

Jack Lang, un socialo sarkoziste!!!

 

 

 

Jack lang contre les castes et les petits calculs...

Copé, Lang, on se lève tous pour Sarkozy !
Nullement impressionné par l’aspect rocambolesque de la comparaison, Copé, favorable à un grand soir fiscal,  rappelle que De Gaulle et Churchill ont, eux aussi, gouverné sans être toujours très populaires.  
Dans son style inimitable, Jack Lang a ménagé le chèvre et le chou jugeant « abjectes » les rumeurs sur le couple présidentiel : « On peut critiquer le président, la politique gouvernementale mais cet assaut de rumeurs abjectes n’est pas acceptable. Je ne sais pas d’où elles viennent mais il faut que toute la classe politique dise stop à ces méthodes ».

Avant de faire du Copé mot pour mot : « l’impopularité c’est une donnée que tout pouvoir connaît à un moment, elle ne doit pas empêcher de gouverner » ou encore « On peut peut-être espérer qu’à la faveur de la réforme des retraites, le président consente enfin à revoir notre système de fiscalité ».
Et de conclure : « Les Français sont las du manque d’authenticité, de courage, de rigueur intellectuelle de leurs dirigeants. La dévaluation de la parole publique, l’appropriation de la vie publique par une caste, le cumul des mandats n’a jamais autant fleuri et les petits calculs l’emportent trop souvent sur les convictions». Le site d’Europe 1 est formel : c’est bien Jack Lang qui parle…
Commentaire:Sur les " rumeurs" concernant le couple présidentiel, l'adjectif " abjectes" serait à mon gré un peu excessif, mais ce n'est pas cela qui me fait penser que cette vieille couenne est en train de perdre les quelques électeurs  " socialistes " qui auraient encore voté pour lui aux prochaines Législatives., et ce ne sera que justice.
La responsabilité des politiques quant à l'authenticité, la rigueur intellectuelle, le courage etc...! est aujourdhui avérée, et les revirements de Lang qui l'amène à ce discours de marionnette n'est que la partie vue de l'iceberg. En effet les Socialistes ne savent pas ce qu'a fait Jack lang depuis un an, et pour cause il n'a pratiquement rien fait:  cidessous( source Wikipédia) si, il vient régulièrement sur les plateaux télés et les radios périphériques pomponné, cravaté  précher pour Hadopi ou donner des conseils mille fois ressassés.
 paragraphe sur Wikipédia: 

Au printemps 2009, il apporte son soutien au projet de loi Hadopi, en désaccord avec les députés de son groupe présents lors des débats[20]. Malgré cette prise de position, il ne prit à aucun moment part aux débats dans l'Assemblée nationale[21]. Le 11 mars, son collègue socialiste Christian Paul affirme par ailleurs dans l'hémicycle que Jack Lang n'aurait pas lu le texte[22]. Le 12 mai, lors du vote solennel à l'Assemblée, Jack Lang est le seul membre du groupe PS à se prononcer pour[23].

Le 1er octobre 2009 se rend en Corée du Nord comme « émissaire spécial » de Nicolas Sarkozy fin notamment d'explorer une éventuelle reprise des relations diplomatiques entre Paris et Pyongyang

Action politique au cours de la 13e législature [modifier]

En tant que député, l'absentéisme de Jack Lang est important lors de la 13ème législature, comme en témoigne sa fiche parlementaire, comptant au printemps 2009, zéro intervention en séance, deux interventions en séances de commission le même jour, aucun rapport publié, aucune proposition de loi à son nom, 5 co-signatures de propositions de loi, et 99 questions écrites (les questions écrites ne nécessitent pas de déplacement à l'Assemblée).

 

( suite)Cet homme là veut nous donner des leçon de rigueur, d'authenticité etc...! quelle manque de carisme, quel vieux croulant, toujours en train de chercher d'hypothétiques opportunités, il n'a aucune honte a faire ami ami avec le petit homme qui se moque de lui comme de sa première culotte ( tant je crois me souvenir que Sarko l'auvait fustigé  a plusieurs reprises, et que l'autre le lui avait bien rendu).

Son absentéisme presque permanent au parlement n'en fait pas non plus le  modèle de rigueur politique qu'il préconise , comment peut-on croire au blabla qu'un élu qui n'honore même pas ses électeurs en faisant preuve d'assiduité au parlement, qui y va juste pour voter pour une loi scélérate (hadopi) pour satisfaire le Prince et ses amis du Fouquet's .

J'ai choisi depuis déjà un moment de ne plus croire à ces vieux coucous, qui attendent la plupart du temps que quelqu'un fasse leur  boulot pour se l'approprier ensuite, pour courir les médias et se faire mousser avec quelques bons mots et surtout de parler pour celui qui souffle le bon vent, même si ça sent pas bon. JG.

 

 

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
4 avril 2010 7 04 /04 /avril /2010 21:34

 

Des convergences fortes entre les discours de Martine Aubry, de François Bayrou et de Dominique de Villepin

 

Je retrouve dans ce discours de Martine Aubry  les valeurs et les propositions du Mouvement Démocrate

 (cf le projet humaniste). Tant sur la lutte contre les abus et la concentration de pouvoir, pour l'indépendance du parquet, contre les inégalités, contre la financiarisation de l'économie et remettre la finance au service de l'économie réelle, pour une forte régulation des marchés et pour la séparation des banques d'affaires et banques de dépôts (Bayrou a été le premier à le proposer), pour un fonds d'intervention public, pouvant accompagner les PME ou soutenir l'innovation, pour plus de décentralisation, pour l'égalité des chances, pour la souplesse dans le temps de travail au cours de sa vie, pour donner plus de pouvoir et plus d'importance aux corps intermédiaires (syndicats, associations, représentants des professions,...) et au débat public, laisser plus de liberté à la société pour développer l'innovation et la création,...( voir la suite de ce papier sur Médiapart.fr )

 

Commentaire: Les bras m'en tombent, tout le monde il est beau tout le monde il est gentil tout à coup. La Martine Aubry et son équipe d'usurpateurs vous les avez entendus gueuler comme des perdus sur Ségolène Royal qui a pris sur sa liste plusieurs centristes du modem, ou bien quand elle avait tenté de se rapprocher de Bayrou à la présidentielle. Avez vous écouté le beau Fabius qui avait dit un truc dans le genre : Jamais avec le modem.

C'est quoi ces revirements, cette copie permanente sur leur ennemie S.Royal. D'abord on crie au charon, on se gausse, et aprés on copie. Les socialistes  de Solférino prendraient-ils des leçons de Ségolénisme, c'est à croire. Royal à compris qu'elle devait protéger un certain nombre de ses slogans et elle a bien fait.

Bon, ce papier de M.A. Kraft ne veut pas non plus dire la messe, je doute que mis à part ses discours, Villepin soit prêt à faire ami ami avec La Martine, et s'il reste à cette dernière un soupçon de socialisme j'espère qu'elle n'en est pas encore  à racoller le grand chevelu, quand au béarnais c'est pas son dernier carré qui va peser lourd à la prochaine présidentielle.

Mais en politique surtout aujourd'hui j'ai fini par ne plus croire en rien, depuis les manigances du congrés de Reims et les tricheries qui ont permis d'élire Aubry comme 1er secretaire je ne les crois plus, j'ai regardé un peu Vals chez Ruquier hier soir c'était m'as tu vu et langue de bois heureusemnt les tacles de Zemour lui ont un rabattu un peu ses ambitions. ( et Zemour n'est pas de ma bande) Autant laisser Sarkozy au pouvoir au moins, depuis trois ans qu'on se l'infuse on sait qui est qui. Nous avons au pouvoir un responsable de la catastrophe qui va nous arriver sur le coin des oreilles comme cela on saura où s'adresser, car si Aubry arrivait a être élu ( ce que je ne crois pas) elle aurait raison de rendre son prédecesseur responsable de tout, sauf que le délabrement financier de la France, dans deux ans  ce ne peut-être que les français qui vont payer l'addition quand les ténors de la finance, en trois coup de clic, auront vidé les caisses vers quelque paradis fiscal. Déjà que Sarkozy avait vendu quelques tonnes d'or en arrivant au pouvoir, qui auraient put relancer un peu la production. Sachant que la Banque de France peine à rembourser les intérêts de la dette et que nationaliser des banques en pareil cas ne servira qu'a creuser un peu plus les defficits, je vois mal la Martine et son équipe de pachydermes remettre l'économie à flot. Elle serait déjà en train de prendre les devants en préconisant à nouveau un septennat, ce qui à mon avis ne changerait pas grand chose. JG.

 

 

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche