Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2009 3 20 /05 /mai /2009 23:05

Le CSA rejette la demande du PS de suspendre un clip du gouvernement

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a annoncé mercredi avoir rejeté la demande du PS de suspension d'un clip télévisé du gouvernement incitant à participer au scrutin des élections européennes. Un clip qui aura quand même coûté trois millions d'euros, selon LePoint.fr.

A lire sur LePoint.fr

Commentaires: C'était à prévoir, il n'avait aucune chance Hamon, pas crédible, tout seul a raler,ça ne pouvait aller bien loin .  Suel désastre au PS comme d'hab chacun se secoue dans son coin pour aboyer tout seul. Contre les loups Monsieur Hamon , madame Aubry il faut se battre en meute
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 21:15

On importe du lait d'Australie et on jette celui des vaches française

Périco Légasse | Mardi 19 Mai 2009 à 13:39 | Lu 1414 fois

C'est une véritable jacquerie qu'a provoqué l'exigence des multinationales, Lactaris en tête de baisser de 30 centimes d'euro à 21 le prix du litre acheté aux producteurs. Un processus enclenché par Bruxelles et approuvé par le ministre Barnier. Résultat : le lait monte dans la marmite.




(Caricature de Rhodo - http://blorg.canalblog.com/) 

Commentaires: J'ai beaucoup de peine à croire qu'un litre de lait australien coute moins cher rendu à Paris qu'un litre de Normandie. Quand le pouvoir autorise ce genre de commerce, je ne suis pas loin de penser qu'ils sont devenus fous.
Je ne sais pas ce que coûte le transport d'un litre de lait  sur 25 000 km en avion , en tous cas  cela ne contribue pas à protéger la couche d'ozone. De plus la balance commerciale de notre pays est dans le rouge "saignant " cela ne va pas l'améliorer. On va jeter du lait alors que des milliers d'enfants meurent de faim en Afrique et ailleurs. Je ne peux m'empêcher de penser que tout cela va mal finir.
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 16:14


Je voulais reprendre le " Où vas - tu Marianne" de D. Conh Bendit paru récemment sur Marianne2.
Je n'ai pas d'atomes particulièrement crochus pour ce soixantehuitard opportuniste , mais je dois pourtant avouer que ce pamphlet m'a un peu interpellé et je ne suis pas loin de lui donner raison.
Je ne reprendrais pas la polémique  D. Conh-Bendit >>> N. Domenach, qu'ils lavent leur linge entre eux .
Pour répondre à la question: où vas-tu Marianne j'ai ma petite idée et le dernier N° de Marianne que j'ai sous les yeux  me confirme ce que je pense.
Prenons la couverture de ce dernier N°

Le Mag

De haut en bas : Obama va t-il se facher avec Israel! cela m'étonnerai, mais bon ce n'est pas sur ce sujet que j'ai envie d'en découdre avec Marianne que j'achete pratiquement toute les semaines.
Donc repartant du haut à droite :" France Telecom Itineraire d'un oligarque de l'Elysée." je dirais constat facile d'une biographie sarkosienne étalée sur 3 pages avec photo souriante en pied de sa Majesté et son " page"  ( Stéphane Richard)  pérorant sur un air de se foutre de nous, et si on s'écoutait aprés avoir lu les casseroles que traine ce zozo on a presque envie d'en faire autant et de se marrer.
Ensuite Les cumulards: Gros titre accrocheur s'il en est " le noyau dur qui truste tout"-
Que nous apprend ce gros titre en jaune sur fond noir! ( tout est calculé): Trés peu de choses que l'on ne sache déjà ; Déjà dans les médias, le journaliste et l'animateur moyen  officient sur deux ou trois supports, plus son bouquin bisanuel en général. Alors les grosses pointures n'en parlons pas ce serait "indécent"  c'est indécent.
Ensuite les squateurs de places! De qui se moque t-on! Tous les nantis de la diaspora politico administrative jouissant d'une position élévée ne pensent qu'à courir vers le camp qui tient le manche tout en essayant de conserver des relations avec son ancien poste. Soit en politique vers l'UMP qui déploie un peu plus ses tentacules , soit vers les entreprises fortes et puissantes, qui avec leurs recruteurs patentés écrèment une grosse partie des élites des grandes écoles, laissant aux administrations le reste du gateau. 
D'autre part les vieux PDG ou directeurs ils essaient par tous les moyens de conserver leur fauteuils tout en officiant soit dans des cabinets d'avocats ou de conseils, ou "administrant "deux fois par an une ou deux filiales.
Concernant les mandats : Vous connaissez beaucoup d'élus qui n'ont qu'un seul mandat, cherchez pas il n'y en a pas ou trés peu. Je n'ai vu en nulle part le nom de S.Royal qui me semble t-il n'en a qu'un mandat mais là on ignore ce serait pas vendeur. Ici aussi c'est encore de gros titres pour nous apprendre ce que l'on sait déjà dans leurs généralités.
J'ai noté ..;! 17 pages sur ces infos peepole que l'on pourrait aussi bien lire sur Voici ou Paris match.
Enfin la dictature des apparences: sur ce sujet là on est plein délire on nous apprend qu'il vaut mieux  être jeune, beau riche, la peau blanche et bien portant pour réussir que vieux, laid, malade ,fauché et tant qu'a faire noir ou maghrébin.
"Les beaux ont les meilleurs notes à l'école, font les meilleurs mariages et les plus brillantes carrières "- avec ça Monsieur Amadieu ( sociologue réputé s'il vous plait) croit nous apprendre quelque chose alors que ce serait presque du domaine du cours moyen 1èere année. Huit pages de ces infos, aprés avoir lu cela vous vous mettez a penser tout à coup << peut-être qu'il n'y a que moi qui sait tout cela >> On nous prend pour des demeurés.
Ah! oui aussi il y a bien quelques " pas beau ou pas belles qui réussissent, mais que de talent doivent ils déployer. (de  Sagan,à Mimi Mathy,de Ribery à Gainsbourg ou Coluche).
Cette situation est totalement inhumaine, mais on nous a cultivé avec cette idée que les héros sont toujours beaux et les héroïnes rarement laides . En tous cas là non plus je n'ai rien appris.
Au lieu de parler et d'écrire de tout ce que la diaspora politico media artistique veut entendre, parlez nous des autres - De ceux qui se battent sur le terrain, des bénévoles, des élus qui le méritent, des jeunes qui ne sont pas que des rappeurs , des vieux dont certains vivent ( enfin vivent si l'on peut dire)avec 600 euros par mois et qui se laissent mourir faute de soins ( oui!oui! en France) - Parlez nous des abeilles qui crèvent  ( grace à Monsanto) parlez nous de pollution, parlez nous de la planète qui va crever et enfin parlez nous un peu de ceux qui nous gouvernent , criez haut et fort qu'ils font mal leur travail de gouvernant , répétez le sans relache. Bref, moi lecteur assidu de Marianne j'aimerais y lire autre chose que des banalités , laissez cela à la presse et aux médias Sarkoziens.  
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
18 mai 2009 1 18 /05 /mai /2009 21:49

"Si Sarkozy me propose le ministère de la Culture, je ne sais pas ce que je répondrais"

Par La rédaction du Post
le 18/05/2009, vu 3030 fois, 134 nombre de réactions
Info publiée par la rédaction du Post Info publiée par la rédaction du Post

Sur Le Post, Christophe Girard, adjoint à la culture à la mairie de Paris, voit comme "une reconnaissance" le fait que son nom circule pour succéder à Christine Albanel.

Alors que la loi Hadopi a jeté le trouble entre les artistes et le PS, l'Elysée chercherait "à transformer l'avantage en plaçant une personnalité de gauche au ministère de la Culture", selon le Journal du Dimanche, qui écrit que Carla Bruni-Sarkozy aurait "un candidat pour la rue de Valois".


Commentaire: C'est vraiement affligeant, dans ce gouvernement on va bientôt trouver autant de ministres ( dits socialistes) que d'Ump .
Le petit homme  Elyséen, n'aura de cesse que d'avoir détruit la gauche, en livrant au NPA et au verts les restes des socialistes dégoutés de la traitrise de leurs élus . Chaque jour, il y en a un dont les propos tendent à approuver certains aspects de la politique du pouvoir, hier c'était Hollande , aujourd'hui Girard dont la valse hésitation ne saurait s'éterniser, demain ce sera surement le tour de Vals ensuite DSK et je ne sais quel autre, avide de faire partie de la cour.
Je reconnais aussi qu'aucun responsable politique de gauche n'a la capacité de recoller les morceaux d'un parti moribond , les Eléphants ont tous la trouille ou la feignantisede se battre, ça tombe bien car personne n'a envie d'en voir un a la tête de l'état. Aubry et son équipe pédalent dans le vide, personne ne les écoute, on est à se demander s'ils existent. Je ne vois pas de jeune loup capable de réunifier la gauche pour 2012, je me demande s'il y aura même un candidat pour la présidentielle .
Bon! je me répète mais l'alternance possible serait sûrement  un tandem Bayrou Royal qui pourraient rassembler un centre gauche. Dans l'état actuel des choses, un programme commun de gouvernement, me parait difficile à élaborer, mais si chacun y met du sien rien n'est encore perdu pour 2012.
ce n'est que mon avis, mais nous en sommes a un tel point de dégradation de la démocratie qu'il n'est plus possible de tergiversser, Bayrou n'est pas de ma bande, et je n'ai rien de mieux que Royal qui ressemble à la gauche que j'aime, mais je pense qu'elle seule peut  ramener 25% des électeurs dans la corbeille . Bayrou avec son air de ne pas y toucher reprend bien du poil de la bête, mais ses accointances récentes avec Juppé pourrait bien le desservir.

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 22:18

Augustin Legrand : « Christine Boutin ment aux Français »

Vendredi, sur les berges de la Seine près des Tuileries à Paris (Ier), les Enfants de Don Quichotte ont installé une centaine de tentes pour « rendre visibles » les mal-logés. Elles ont été démontées quelques heures plus tard par la police.

Augustin Legrand, le médiatique porte-parole de l'association, s'indigne du double discours de la ministre du Logement Christine Boutin et de l'inaction gouvernementale :

Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte au campement des Tuileries à Paris le 15 mai 2009 (Gilles Vidal).


commentaires:  Quand je vous disais il y a quelques jours au sujet Rachida Dati, le mensonge est devenu le sport préféré du gouvernement, sauf que  Sainte Christine , trés à cheval sur les principes éclésiastiques va devoir aller confesser ses mensonges , car Jésus a dit ( entre autre) tu ne mentiras point! JG.




(Cliquer sur l'image pour voir le diaporama sonore de Gilles Vidal)

Photo : Augustin Legrand, porte-parole des Enfants de Don Quichotte au campement des Tuileries à Paris le 15 mai 2009 (Gilles Vidal).

A lire aussi sur Rue89 et sur Eco89
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 21:06

Etre un homme féministe ? Quoi de plus pitoyable ?

Didier Goux - Blogueur associé | Jeudi 14 Mai 2009 à 19:21 | Lu 1668 fois

Les femmes ont de bonnes raisons d'être féministes. Et si Didier Gout était une femme, il en serait. Mais il n'a pas envie de ressembler à ces soixantuitards qui défilaient dans la rue en braillant «Notre ventre est à nous».



(photo : aleske - Flickr - cc)
(photo : aleske - Flickr - cc)

Aux mâles fouetteurs et aux femelles fouettardes. Avec tendresse... 

Au fond, à quoi bon faire un billet pour une question dont la réponse tient en si peu de mots ? Pourquoi ne suis-je pas féministe ? Parce que je ne suis pas une femme – et cela devrait suffire. Mais aussi je sens bien qu'il faut expliciter un peu.

 

La première chose que je veux dire par là est que, si j'étais une femme, je serais très probablement féministe. Il me semble, par exemple, que cotoyer chaque jour un poilu bas du front gagnant cinq cents ou mille euros de plus que moi uniquement parce que la génétique a voulu qu'il trimballe avec lui une paire de couilles aurait tendance à me brosser la chatte à rebrousse-poil ; et que, ce fameux plafond de verre qui occupe si fort Olympe, j'aurais de furieuses envies de l'exploser à coups de boule. On pourrait multiplier les exemples, celui-là suffira je pense.


Commentaires:  Serais-ce que Marianne se met à donner dans la presse misogyne. 
Etre féministe, c'est quoi? : Définition du petit Robert: Attitude favorable à la défense des intérêts propres aux femmes et à l'extension de leurs droits.
Ah! oui il existe des pays dans le monde où effectivement cette attitude masculine n'a pas droit de cité,Si Didier Gout  rève d'un sérail à Pigalle, d'interdire l'école aux filles, de mettre la femme au boulot et les "mecs" au dodo, il faut aller en Iran, ou à Ryad, là il pourra s'exprimer.
Désolé, monsieur Gout, moi j'aime les femmes, est-ce que c'est être féministe? je le pense. Nos compagnes sont encore loin d'avoir atteint la parité dans tous les domaines même dans notre pays où le nombre d'élues à l'assemblée ne doit pas atteindre plus de 50 femmes sur plus de 500 députés.et prendre leur défense sur ce seul exemple n'entacherait pas votre virilité.
Je ne fais pas partie de " chiennes de garde" chères à Isabelle Alonzo, mais il me semble qu'un peu moins de machisme ramenerait un peu de sérénité dans ce monde d'hommes d'un autre temps, où l'égoîsme et l'individualité masculine doit passer par l'arrogance, le machisme, quand ce n'est pas pire.
Non, monsieur Gout, je ne vous suivrait pas sur ce terrain là, quand aux soixantehuitards ( que j'ai cotoyé) laissez les tranquilles, si la jeunesse d'aujourd'hui ( dont vous devez  faire partie) justement avait un peu de " couilles" et moins d'arrogance peut-être notre pays ne serait en pleine désespérance. JG.

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 21:30
Julien Dray dans Vous avez un message
Agrandir l'image

Crédit Photo : DR

Julien Dray dans Vous avez un message




Pauvre JUJU, t'es mal barré mon gars, faut te raser et t'aura l'air plus mieux. Je ne suis pas sympa je l'aimais bien Juju, dommage! 


Cricri d'amour Le nombre de conneries qu'elle raconte n'est pas quantifiable




Commentaire: Tout le monde sait aujourd'hui pour qui il va voter il a juste noyé le poisson le temps que l'on s'habitue. Mais on connaissait la réponse avant il n'aime pas la fessée!.


Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
14 mai 2009 4 14 /05 /mai /2009 20:59

Commentaires:  Les journalistes du Canard sont trés en forme cette semaine. En vérité je trouve qu'il ne devrait pas y avoir matière à rire dans cette lamentable histoire. Le patron qui a proposé cela à ses salariés ne devrait être interdit d'exercer cet emploi, c'est d'une indécence scandaleuse, je suis outré! Ce qui est encore plus grave c'est que les quelques médias qui en ont parlé , l'ont fait avec une trés brève désinlvolture, tournant cela en dérision. Se sont -ils mis une seconde à la place de ces 9 salariés?  
Quand au Canard enchainé, c'est leur métier la dérision et c'est trés bien ainsi , qu'ils continuent eux de nous interpeller avec leur articles et leurs caricatures .
Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
13 mai 2009 3 13 /05 /mai /2009 11:31
TF1: le cadre remercié dénonce les raisons invoquées pour son licenciement
augmenter la taille du texteréduire la taille du texteimprimer l'articleenvoyer l'article à un amirecommander cet article

Le cadre remercié par TF1 pour son opposition à la loi Hadopi a dénoncé, mardi par l'intermédiaire de son avocat, les raisons invoquées pour le licencier par le groupe privé "qui ne figurent pas dans la motivation de la lettre de licenciement".

Photographe : Joel Saget AFP/Archives :: le siège de la chaîne TF1 à Boulogne-Billancourt
photo 1/2
Photographe : Joel Saget AFP/Archives :: le siège de la chaîne TF1 à Boulogne-Billancourt
photo : Joel Saget , AFP

TF1 avait expliqué la semaine dernière que "les prises de position particulièrement radicales exprimées publiquement" par Jérôme Bourreau, alors responsable du pôle innovation web du groupe, avaient "conduit l'entreprise à se séparer de ce responsable". Ces prises de position "sont contraires aux déclarations officielles du groupe, notoirement en faveur de cette loi" sur la protection des droits sur internet, ajoutait TF1.

"Ces reproches sont infondés et ne figurent pas dans la motivation de la lettre de licenciement", affirme dans un communiqué Me Emmanuel Noirot, l'avocat de M. Bourreau. En outre, M. Bourreau "n'a jamais eu connaissance d'une quelconque prise de position officielle de TF1 au soutien du projet de loi Hadopi", ajoute-t-il.

Selon Me Noirot, M. Bourreau "est profondément choqué par l'atteinte qui a été portée à ses libertés fondamentales". Il a d'ores et déjà engagé une action devant les Prud'Hommes "et fera bien entendu valoir ses droits devant les juridictions compétentes".

Dimanche, la ministre de la Culture Christine Albanel a suspendu le responsable de son ministère qui avait transmis à TF1 l'email adressé par M. Bourreau à sa députée Françoise de Panafieu pour dénoncer le projet de loi Hadopi.

Commentaires: le mensonge est devenu le sport national des copains et sous fifres du monarque , on a eu lefebvre qui inverse les chiffres, qui s'excuse publiquement et fait supprimer la video,
on a même Sarko qui récidive au sujet du bouclier fiscal allemand ( qui n'a jamais existé) on a Besson qui dit n'importe quoi et baffoue les lois sur l'immigration, etc...etc..! Dites de gros mensonges et faites les gober aux gogos il en  restera toujours quelque chose.

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article
12 mai 2009 2 12 /05 /mai /2009 21:38

Hadopi : « Et pourquoi pas défendre le parchemin ? »

Par Paul Karlinsky | Cadre dans l'industrie des biens cu... | 12/05/2009 | 17H57

 

« Pourquoi ne pas défendre le maintien du format VHS, du parchemin ou des herbiers ? » Alors que l'Assemblée nationale vient d'adopter le projet de loi Hadopi, un cadre de l'industrie culturelle (ici sous pseudonyme) dénonce sur Eco89 une loi conçue pour un monde déjà disparu. Il explique pourquoi le prix de la musique ou des films tend inexorablement vers zéro. Et pourquoi c'est une bonne nouvelle.

Les auteurs et défenseurs de la loi Hadopi font erreur sur la nature des biens culturels. Ils raisonnent à partir du monde d'hier. Dans « le monde d'hier », la musique enregistrée se consomme sur des supports physiques, le contenu musical est « rare ». Quand un disquaire vend un disque, il s'en sépare. Si la référence est absente, le consommateur doit attendre. Enfin, tout cela occupe des linéaires en magasin : les distributeurs doivent arbitrer. Un disque est ce qu'on appelle un bien privé.

Tout change avec la numérisation du contenu. Will Page, économiste à la MCPS-PRS Alliance (la Sacem britannique), est le premier à avoir adopté une approche scientifique du phénomène. Voici quelques-unes de ses réflexions. La capacité de stockage et de bande passante augmentant de façon exponentielle, un contenu numérique est infiniment reproductible, tout cela pour un coût nul et sans que cela empêche la consommation par d'autres.

Un contrôle impossible

Les économistes appellent ce phénomène « non-rivalité ». Nous pouvons envoyer un lien pour télécharger (légalement ! ) un fichier MP3 à autant d'internautes que nous le souhaitons. Chacun peut le télécharger pour un coût de reproduction et de distribution égal à zéro.

Par ailleurs, l'accès aux biens numériques devient de plus en plus difficile à contrôler. Les sites de streaming à la Deezer en sont déjà la preuve, comme le dernier né de la galaxie Orange, Wormee. Tous les jours, les tentatives de limiter cet accès sont contournées. Il n'y a qu'à citer le logiciel Freezer, qui permet de copier au format MP3 les morceaux que nous écoutons sur Deezer ou n'importe quelle radio sans être repérés.

Lorsque l'accès est illimité, on parle de « non-exclusivité ». Ajoutée l'une à l'autre, ces deux caractéristiques, non rivalité et non exclusivité, font des biens numériques des biens publics purs. L'offre est accessible à tous, tout le temps, et partout, sans coût supplémentaire, ce qui signifie que leur prix tend vers zéro.

La vraie valeur de la musique

Les auteurs de la loi se trompent de monde, parce qu'ils considèrent que le contenu musical est encore un bien privé et que c'est grâce à ce contenu qu'un artiste peut vivre. Dans leur esprit, c'est tout ce qu'il a à vendre. Mais ce monde a disparu : le contenu musical, c'est ainsi, ne vaut rien.

La musique, elle, vaut quelque chose. Quand Radiohead met son album en ligne à un prix déterminé par ses fans, ces derniers acceptent de débourser en moyenne 6 dollars, alors qu'ils peuvent l'obtenir gratuitement. Le groupe Nine Inch Nails, qui met ses albums gratuitement en ligne, a développé une application sur iPhone pour agréger sa communauté. L'offre de spectacles est en croissance (+13% de représentations en 2007, source CNV) et le prix des places augmente (+8% sur la même période).

La valeur économique de la musique s'est déplacée du contenu vers la relation entre un artiste et ses fans. C'est elle qui est rare et non reproductible. C'est elle qui a une valeur économique.

Etouffer les consommateurs

Les lois pour défendre le monde d'hier sont inutiles. Pourquoi ne pas défendre le maintien du format VHS, du parchemin ou des herbiers ? L'encouragement à la production, la valorisation de la relation, la multiplication des occasions d'enrichissement des communautés de fans d'un artiste, voilà certaines des vraies questions qui restent en suspens. Pas un hypothétique étouffement de comportements de consommation dépassant, de loin, la capacité d'une loi à freiner les bouleversements technologiques et anthropologiques des dernières années.

Les artistes ont produit des œuvres avant l'invention des droits d'auteur. Ils continueront après Internet. Demain, nous accéderons à la totalité de la création musicale, écrite ou filmique à partir d'un téléphone connecté à distance et en permanence. Tout sera téléchargeable en quelques secondes, partagé entre différents réseaux sociaux structurés autour de passions, de centres d'intérêts, de niches. C'est à partir de cela qu'il faut réinventer la culture.

A lire aussi sur Rue89 et eco 89.

Commentaire: Voici une première réponse aux heureux pro hadopistes, qui ont gagné une manche en contribuant à faire adopter cette loi inutile.
La deuxième manche et la belle seront gagnées par les anti hadopistes, cet article de Paul karlinsky, en fait une trés brillante démonstration.Quelques mois seront sans doute necessaires aux internautes pour s'adapter mais les vieux croulants de l'assemblée et du Sénat auraient  dû faire un petit stage d'informatique pour comprendre et ainsi, auraient évité de se ridiculiser et de perdre quelques électeurs au passage.


Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche