Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 23:26

 

Salaire: Les augmentations seront faibles en 2015 0 contribution Réagissez à cet article 38 Partager 29 Twitter 0 1 Imprimer Envoyer Illustration bulletin de salaire.

Salaire: Les augmentations seront faibles en 2015

Illustration bulletin de salaire.

 

 

On continue à se foutre du monde.

C'est à croire "qu'ils " veulent nous achever. D'un côté tout augmente, y compris le carburant, le cadie de la ménagère etc...

Par contre vous aurez remarqué comme moi que les pharmaciens entre autres( qui font grève) se gavent et n'en ont jamais assez. D'un autre côté aussi les pilotes d'air France qui eux n'auraient pas besoin de révalorisation de leur pouvoir d'achat, car avec des salaires de 5 à 10 000 euros par mois ils peuvent remplir le frigo et le gaz oil de leur voiture, se mettent en grève gâchant ainsi des vacances, des RDV et autres obligations soit professionnelles ou familiales. Quel gâchis.

Par contre, les gens eux qui font vivre notre pays, je pense aux ouvriers bien sûr qui avec 2% d'augmentation sur un smic même amélioré ne pourront même se payer un demi le jour de la paye.

Je pense aux agriculteurs et éleveurs qui sont exploités par les grandes surfaces et les filières bovines et porcines.

Et je ne parle pas trop de nos politiques, ceux qui sont au pouvoir et les autres qui pateaugent dans les bourbiers africain et Irakien, du patronat qui en demande toujours plus aux salariés et à l'Etat qui balance sans vergogne plus de 400 000 salariés à la pêche et cela en deux ans, plus un million sous l'ère Sarkosyste.

Tout cela devient insuportable. Pour l'instant la plupart d'entre nous mange, sinon à sa faim, mais ce qu'il trouve aux resto du coeur ou ailleurs, mais déjà certains ménages ne peuvent payer le chauffage, les impots, l'eau, le gaz ou l'éléctricité.

Je pense que notre pays est encore au début de la crise que le pire est à venir. Je ne suis pas spécialement alarmiste mais du haut de mes 77 ans je crois que nous sommes mal partis pour cet hiver.

JeanGeorges

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean Georges - dans ecrire
commenter cet article

commentaires

Lucien Aymard 23/11/2014 18:48


Bien sûr que nous sommes de plus en plus nombreux à réprouver les agissements d'un exécutif qui a très vite oublié des promesses qu'il n'aurait jamais dû faire. La paupérisation de la France ne
cessera qu'avec un sérieux coup de balai à la classe politique actuelle, tous bords confondus et à la résistance organisée contre la pieuvre patronnale.


amicalement


Béa et Lucien

Le Mousquetaire des Mots 16/11/2014 19:34


Je venais de te répondre quand un geste maladroit m'a fait partir dans les limbes ledit commentaire. Je reviendrai plus tard. j'ai vu que tu t'étais
déplacé chez moi, c'est sympa. Un grand merci. Et si tu retouches à ton clavier, je ferai le détour.


Bonne fin de journée.

Soustre Jean 16/11/2014 17:31


Je crois que nous faisons la paire  en ce qui concerne notre ( remise à plus tard) Ca  fait un moment que je ne suis pas revenu sur mon blog, sans doute que je suis de plus en plus
anesthésié par cette politique qui va dans le mur. J'ai regardé un entretien de Laurent de Lahouse avec Arlette Laguiller cet après midi sur la 2.


A la question du journaliste entre autres. Pensez-vous que nous aurons une révolution dans ces prochaines année.


Réponse d'Arlette Laguiller: Absolument certaine.


De plus au cours de l'entretien, même si je ne partage pas toutes ses idées, j'ai trouvé que cette femme avait conservé tout son puntch, son discours est toujours d'une incroyable lucidité.

Le Mousquetaire des Mots 06/10/2014 10:16


Bonjour Jean Georges,


Voilà plusieurs fois que je me dis de reprendre le contact avec toi et comme j'appartiens à la race des fainéants (mais pas à celle des rois, ouf !), je
remets à plus tard. Hum ! Bon, je me lance car, comme beaucoup d'autres, je n'ai plus guère d'activité sur la toile. Même si je mets en ligne, de temps à autre, un article.


Pour en venir à ton article, oui, on se demande comment on va s'en sortir car seuls les salaires et les retraites ne sont pas augmentés (ou si peu). Il
devient de plus en plus difficile de vivre et comme le porte-monnaie est transformé en peau de chagrin, la hantise de la plupart est devenue : comment boucler les fins de mois ? Et quand on a
charge de famille, c'est encore plus ardu. Oui, tout fout le camp, la crise est toujours là et même encore peut-être bien plus grave qu'il n'a jamais été dit. Et qui morfle ? Ceux qui n'en
peuvent déjà plus. Ceci dit, la gauche est coincée, non parce qu'elle est devenue du jour au lendemain libérale, mais à cause d'un héritage très lourd. Qu'il lui faut assumer sous la contrainte
notamment de l'austérité, de la résorption de la dette, des décisions de l'Europe et autres acteurs ayant pifnon sur rue. L'inconvénient, c'est qu'à étouffer toujours plus ceux qui respirent à
peine, on file droit dans le mur (si on n'y est pas déjà). Je crois que le principal problème vient de ce que les politiques sont figées et que les gouvernements le sont également. Tout le monde
est tétanisé. A juste titre puisque rien ne semble fait pour que ça change. Le système libéral est à bout de souffle, mais il règne depuis si longtemps sur l'économie qu'il ne sait plus réagir.
C'est donc tout le système qu'il faut réformer (et pas forcément la fonction publique sur laquelle on crache de plus en plus de venin puisque tout le monde, et à commencer par les politiques,
l'accuse de tous les maux. Je constate que si sa Majesté avait été réélue, nous aurions déjà plus de fonctionnaires (du moins en ce qui concerne la base, parce que, pour ce qui est des hauts
fonctionnaires, il n'y a pas encore eu de suppression de postes). Les vieux démons ont la vie tenace. Si on commençait par épurer la caste de ces hauts fonctionnaires, et celle des politiques,
les finances se porteraient mieux. Et la dette n'augmenterait pas. Trop de parlementaires (députés et sénateurs) tue la démocratie. S'il y a une réforme à entamer d'urgence, c'est bien dans ces
deux catégories qu'il faut balayer le surnombre. Et pour éviter que la politique devienne de plus en plus uèn métier, il faut supprimer les postes à répétition, le cumul des mandats, établir une
limite d'âge pour ceux qui entrent en politique, bref, un bon coup de balai ferait du bien aux finances. Et quand on voit revenir un certain diablotin à ressort, qu'on entend ce qu'il dégoise, on
devrait prendre peur.


L'époque est charnière, encore faudrait-il que nos "élites" en aient conscience. Je crains que ce ne soit pas le cas puisqu'ils travaillent toujours sur
les mêmes principes et dogmes.  Nous sommes tous dans la même galère. Mais qu'avais-je dit dès 2008 ? Rien d'autre que la crise était pire que celle de 1929 et qu'il faudrait au moins 10 ans
pour en sortir. Voilà 6 ans que nous pataugeons. Où en sera-t-on dans 4 ans ?

Présentation

  • : le blog de Jean Georges
  • le blog de Jean Georges
  • : Ecriture des " Mémoires d'un spahi" Actualités, peepole, humour, liberté, photos liberté
  • Contact

Profil

  • Jean Georges
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille  je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...
  • Je suis un retraité...veinard, j'aime la vie, les voyages au soleil, le Saint Emilion, la littérature (18 et 19°), mafemme Camille je suis fan invétéré de San Antonio ( alias Frédéric Dard) j'aime aussi internet, les blogs, etc...

Recherche